Expression des groupes

Textes de la rubrique « Expression libre » du dernier numéro de St-Barth info.

St-Barth Naturellement

Un an après le premier confinement, les incertitudes demeurent quant à la sortie de la crise. Même si aucune date ne peut être avancée à ce jour, patientons et projetons-nous ensemble ! 
Quels souhaits inscrire sur la liste de nos envies ?
Rendre visite à nos proches, s’asseoir dans l’un des fauteuils rouges du THV, pratiquer notre sport préféré ou nos activités de loisirs favorites, échanger autour d’un café « des bonnes nouvelles » au VPR ou d’une exposition à la Médiathèque de la Ranloue, partager un repas dans l’un de nos restaurants, se réunir pour (re)découvrir nos espaces naturels, participer à des événements et manifestations en tout genre pensés et portés par les associations solidaires, des commerçants, sportives, et culturelles de la commune… La liste est longue…
Saint-Barthélemy-d’Anjou rayonne sur le territoire par la diversité et la qualité des services qui y sont proposés. Les services et agents municipaux poursuivent leurs activités et se réinventent au gré des mesures sanitaires. Les projets ne manquent pas et avancent en coulisse. La culture est certes fortement impactée mais heureusement toujours vivante de par les propositions artistiques qui sont faites, les répétitions en « off » sur le plateau du THV, les immersions et interventions dans les établissements scolaires, les accueils de classes à la Médiathèque, les efforts constants des associations et du SIAM pour conserver le lien social tout en assurant la continuité pédagogique. 2021 s’ouvre ainsi à des créations artistiques inédites, certaines hors les murs, et invite à découvrir de nouveaux espaces d’échanges. Une année qui s’annonce aussi résolument tournée vers l’enfance et la jeunesse. Tout un programme !
La municipalité accompagne ses associations et valorise les initiatives. Resserrer et renforcer les liens qui nous unissent est essentiel. Ainsi, nous imaginons pouvoir célébrer nos retrouvailles lors de la prochaine fête de la commune. Ce temps de rencontre et de partage entre Bartholoméens, nous l’envisageons comme un moment convivial et festif co-construit avec les associations, sous un format différent, riche en actions et activités solidaires, culturelles et sportives.
En attendant ce jour, restons positifs et enthousiastes. Regardons ensemble vers l’avenir !
Séverine Gaboriau, adjointe à la culture

Être Heureux 2020

Vote du budget communal
Lors du conseil municipal du 2 février 2021, la majorité nous a présenté le premier budget de la mandature.
L’équipe EH2020 a proposé dans son projet une approche d’équilibre financier. Cela se traduit par la volonté d’investir en priorité dans des projets qui génèrent des revenus comme une zone artisanale afin de financer le fonctionnement et les investissements déficitaires comme la culture, le social, le sport, la sécurité ou la voirie. Ce n’est pas le choix que la majorité a retenu puisqu’elle prévoit un recours massif à l’emprunt sur ce budget et sur les projections 2022 et 2023. Les emprunts engagent les générations futures. La COVID nous rappelle que la stabilité ou la croissance ne sont pas des acquis, et qu’ils requièrent des moyens pour être défendus. Si nous ne faisons pas le pari de l’investissement pour créer de la valeur, nous écrivons un avenir sombre pour notre commune.
Nous saluons la mémoire de Jean Gilles, qui a engagé l’aménagement de la zone industrielle de 1970 à l’an 2000. Sa vision permet à la ville encore aujourd’hui de percevoir une recette de solidarité de la zone industrielle de 1 million 360 mille euros. Sans ce revenu, nous n’aurions plus aucune capacité d’autofinancement. Cela prouve que la vision politique peut avoir des incidences lourdes sur l’avenir d’une commune. Alors que nous traversons une tempête financière, écologique, sociale, politique et sanitaire sans précédent, nous pensons qu’il est urgent de renforcer les moyens humains et techniques afin de garantir l’essentiel des services que les citoyens sont en droit d’attendre de Saint-Barthélemy-d’Anjou.
Pour résumer, on ne devrait dépenser que l’argent que l’on gagne et n’emprunter que pour des projets qui génèrent des recettes pour financer ces emprunts et d'autres projets d'investissement et de fonctionnement du secteur du service public. Pour générer de la valeur, il faut des idées et surtout des moyens pour les femmes et les hommes en charge d’assumer leurs mises en œuvre.
Nous ne retrouvons pas dans ce budget les axes essentiels de la philosophie d’EH que nous souhaiterions commune et n’avons en conséquence pas validé ce budget primitif 2021.

Ivain Bignonet, Stéphane Vrillon, Nathalie Hersant, Richard Papin, Marie-Thérèse Burr, Aurélie Le Bouar et l’ensemble de l’équipe EH2020