Expression des groupes

Textes de la rubrique « Expression libre » du dernier numéro de St-Barth info.

St-Barth avec vous

L’aménagement du territoire ce n’est pas simplement la construction de logements sur différents sites de la commune mais c’est surtout la vision de notre ville pour les années à venir.
Toute l’équipe de St-Barth avec vous, associant la minorité et en concertation avec les habitants, y travaille. Bien entendu tout cela ne pourrait pas se faire sans le soutien des services de la mairie. L’aménagement de l’entrée de ville est un des projets importants qui va marquer l’image de notre commune. En dehors des constructions sur les sites de la Reux, de la Rillerie, mais aussi du secteur de Puy Heaume, les logements construits devront donner l’empreinte de notre politique consolidant ainsi une vision « verte » axée vers le développement durable. Dans ce secteur, la coulée verte qui relie Saint-Barthélemy-d’Anjou à Angers est un véritable atout écologique mais aussi touristique. En effet, elle permet de développer le maillage des voies vertes, chemins piétons et vélos en faisant découvrir le potentiel de notre territoire et développer ainsi l’activité commerciale du centre bourg.
L’aménagement du parc de l’Europe sera une étape importante de ce projet. En concertation avec les utilisateurs du parc, nous allons rendre ce poumon vert plus attractif, plus visible et faire rentrer la nature dans la ville.
L’équipe St-Barth avec vous oeuvre afin d’établir sur la commune une harmonie et un équilibre urbain avec en permanence le fil conducteur du bien vivre ensemble.
Thierry Tastard, adjoint à l’aménagement du territoire

St-Barthélemy Réussir Ensemble 2014

LA MOBILISATION
Lors du dernier conseil municipal, le rapport d’activité du Village Pierre Rahbi nous a été présenté. Le périmètre d’action de ce service (que la majorité d’entre nous nomme encore CCAS) est large et diversifié. Nous vous invitons à consulter ce rapport d’activité détaillé qui montre à quel point notre société de façon générale a besoin encore et toujours de solidarité. Besoin de solidarité dans l’aide aux devoirs, dans l’aide alimentaire, pour la recherche d’emploi, pour le maintien à domicile,  pour la lutte contre l’isolement et toutes les difficultés quelles qu’elles soient. Ce qui est frappant dans ce rapport d‘activité, c’est le nombre et la place importante des bénévoles. Et pourtant, si l’on interroge les associations locales et nationales, toutes font le constat que les bénévoles sont une espèce en voie de disparition… Alors notre Village Pierre Rahbi serait-il - tel le village des irréductibles Gaulois - un territoire de  résistance ?
Nous pensons plutôt que face aux évidences, face aux besoins croissants, l’entraide est naturelle pour la plupart des habitants. Cela peut être sur un temps très restreint, cela peut être un partage ou bien encore la transmission d’une information ou d’un savoir-faire… Le Village Pierre Rabhi a mis en place un café des bonnes nouvelles et bien nous avons trouvé une bonne nouvelle dans ce rapport : Oui la mobilisation existe ! Oui il y a des bénévoles ! Oui les administrés d’une collectivité savent donner de façon désintéressée ! Oui les bénévoles existent également dans d’autres domaines (le tissu associatif sportif ou culturel de notre commune le prouve) ! Merci à eux ! Imitons-les ! Mobilisons-nous !!

Isabelle Raimbault, Nathalie Hersant, Laurent Daniel, Didier Dohin, Bernard Blin

St-Barth Dynamique

NOTRE BILAN DES CPS (CONSEILS PARTICIPATIFS DE SECTEUR)
Ils ont arrêté de se réunir et de fonctionner (élections municipales obligent). Associer les habitants aux actions municipales ce n’est que souhaitable et il y a eu de bonnes choses de faites. Si des élus se sont investis et quand ceux-ci connaissaient les dossiers, ça avançait. Le film promotionnel sur Saint-Barthélemy-d’Anjou et la commission des jardins partagés ainsi que la commission déplacement ont bien fonctionné mais la cartographie des cheminements doux et la charte citoyenne n’ont pas abouti. Des consultations des CPS sur la Petite Gare, la ville nature, le Parc de l’Europe restent en cours et en attente. Le groupe résidence intergénérationnelle a bien travaillé mais sans retour vers les habitants. Pourquoi tel opérateur ? Qu’est-ce qui a été repris dans les propositions des habitants ?
La grande difficulté, c’est la mobilisation des citoyens. Faut-il organiser des temps forts ? Faut-il ouvrir les CPS aux responsables d’associations ? Quelle formation doit-on mettre en place, pour les élus et les citoyens de Saint-Barthélemy-d’Anjou, afin de mieux maîtriser la démarche ?

Jacques Godin, Christine Huu, Jacques Lemarquand