Expression des groupes

Textes de la rubrique « Expression libre » du dernier numéro de St-Barth info.

St-Barth Naturellement

Saint-Barthélemy d'aujourd’hui et de demain se dessine ensemble : nous appliquons notre slogan de campagne !
L’amélioration du contexte sanitaire nous permet de travailler à la concrétisation de notre programme politique, expression des besoins et envies des habitants et associations rencontrés lors de la campagne électorale. Emplis de cette démarche de co-construction, l’ensemble des élus de Saint B@rth Naturellement continue à prendre en compte l’expression de tous. C’est avec un très grand plaisir que nous avons réécrit le projet de centre social du Village Pierre Rabhi avec les habitants lors de réunions publiques et que nous avons relancé la démocratie participative. Nous avons également mené des enquêtes pour définir plus précisément vos besoins : analyse des besoins sociaux, enquête sur le territoire intelligent, enquête auprès des associations, porte à porte auprès des riverains pour un tronçon de la route d'Angers…
Pour chaque projet structurant nous créons des comités de pilotage incluant les minorités et des habitants : pour la création de l’épicerie sociale, le projet sportif local ou la fête communale. Ces projets sont également travaillés en commissions municipales pour lesquelles les conseillers municipaux non titulaires de la commission peuvent être présents et prendre la parole au titre d’auditeurs libres. Travailler ensemble signifie aussi le travail inter-services. Ainsi, l’ensemble de nos projets sont imaginés de façon transverse, comme le « week-end de la Bagarre » conçu collectivement par les services culturels, éducation et sport.
Nous continuerons à travailler en ce sens pour établir le meilleur équilibre entre besoins des habitants et réalités économiques de notre ville, d’autres projets nécessiteront l’expression de tous comme l’avenir du site de la Marmitière, la rénovation du site de la Cressonnière ou l’habitat pour ainés. Alors à bientôt lors de rendez-vous de quartier, de réunions publiques ou autres cafés citoyens pour définir ensemble l’avenir de notre ville.
Isabelle Raimbault, adjointe à l’action sociale et aux solidarités

Être Heureux 2020

Faisons rayonner notre ville !
L’art de vivre à la française, notre culture artistique et littéraire, gastronomique, maraîchère et viticole, en un mot, notre patrimoine, est et restera exceptionnel. Notre ville rayonne localement, régionalement voire nationalement, notamment pour ses actions culturelles. Plus particulièrement, il y a une expérience, une saveur, matérialisée par un produit unique, reconnaissable par tous depuis plus de 100 ans qui permet à Saint-Barthélemy-d’Anjou d’être présent dans tous les pays du monde : Le Cointreau. En effet, la production mondiale est réalisée dans notre ville depuis 1972. De New York à Moscou, quelle fierté pour chacun d’entre nous, de pouvoir retourner cette petite bouteille carrée et d’y lire le nom de notre ville !
Pour EH, l’événement à célébrer en 2022 est un anniversaire : « 50 ans de Cointreau à Saint-Barthélemy-d’Anjou »
C’est en 1849 qu’Adolphe Cointreau, alors confiseur à Angers, lance une activité de distillation par la production du guignolet à base de fruits du Maine et Loire. L'arrivée de son frère Jean, est synonyme du démarrage de l’export, et en 1885 est produit pour la première fois le Cointreau que nous connaissons, dont le succès ne sera jamais démenti. Ce succès n’est pas que masculin puisqu’il faut souligner une grande dame de la famille, Louisa Cointreau, qui mettra en place des mesures sociales avant-gardistes à l’époque au profit des employés de l’entreprise.
C’est finalement, en 1972 que Cointreau quitte définitivement les quais de la Maine (actuel crédit Mutuel) et s’installe dans la nouvelle zone industrielle de notre commune imaginée par le district d’Angers et le maire de notre ville, visionnaire de  l’époque : Jean Gilles. 50 ans c’est l’occasion de mettre en avant une production locale, responsable, engagée dans le développement durable et la défense du terroir. Posons-nous tous la question : comment imaginer, habitant(e)s,  commerçant(e)s, élu(e)s, célébrer cet anniversaire ? Comment faire de cet évènement une fête avec modération, qui fera rayonner sans modération, notre savoir-faire, notre culture et notre territoire ?
Merci à Cointreau et joyeux anniversaire pour ses (premiers) 50 ans à Saint-Barthélemy-d’Anjou.
Les élus de l’équipe ETRE HEUREUX 2020

St Barth Avenir

Investir dans les bonnes priorités
L’épreuve de force face à la pandémie qui nous frappe tous depuis plus d’un an semble tourner à notre avantage. La vie commence enfin à retrouver une forme de normalité mais à une vitesse encore incertaine.
Cette situation a pu mettre en  évidence la résilience de certaines activités, complétée par une météo décevante cet été, qui doit être l’occasion d’en tirer des leçons. Par exemple, le centre aquatique lieu de détente mais aussi centre de coûts significatifs pour la commune qui n’a pas pu retrouver une pleine activité. C’est une bonne démonstration d’une nécessité d’évolution, d’optimisation de ce lieu historique par : l’ouverture des deux bassins ou la couverture du bassin extérieur, la mise en place d’activités (restauration par exemple) et d’attractions (jeux ludiques) plus séduisants, des opérations de communication, un lien avec d’autres activités sportives avec, soit dit en passant, des infrastructures routières en bon état et une sécurité enfin maitrisée. Bref un programme de renforcement pour en faire un bel écrin qui ne pèse pas négativement dans les comptes mais qui compte dans l’esprit des Bartholoméens et des communes environnantes !
La situation que nous avons traversée doit être l’occasion de modifier certaines pratiques ou organisations afin de les rendre plus solides pour l’avenir, de rendre la commune encore plus attractive sans impact sur la contribution financière des administrés. Saint-Barthélemy a les moyens pour de telles ambitions. Nous apprécierons dès la fin des travaux attendue à priori sur cette fin d’année la pertinence et la qualité de la transformation du Parc de l’Europe au regard des dépenses engagées…
Un projet d’envergure ne peut pas être un prétexte pour mettre en sommeil d’autres besoins et attentes des habitants de la commune.
Stéphane Vrillon, Richard Papin