Expression des groupes

Textes de la rubrique « Expression libre » du dernier numéro de St-Barth info.

St-Barth avec vous

FAIRE PARTICIPER LES CITOYENS À NOS PRISES DE DÉCISION
Notre mandat est « à durée déterminée » mais les décisions que nous prenons, nous que vous avez élus, peuvent impacter durablement notre ville. C’est pourquoi nous avons toujours souhaité vous associer au maximum. C’est vrai dans  beaucoup de domaines, et en particulier dans la délégation qui est la mienne puisque nous avons travaillé toute l’année dernière en commission extra-municipale avec les parents, les enseignants, les personnels municipaux, les associations et les enfants pour écrire le Projet Educatif Du Territoire qui sera la feuille de route des 4 ans à venir. Cette année, nous associerons les Conseils Participatifs de Secteurs pour le choix de certains jeux dans les espaces publics et nous réunirons une autre commission extra-municipale - qui intégrera le conseil municipal des enfants - pour travailler sur le cahier des charges de notre restauration scolaire. Comme chaque année, la concertation sera de mise avec tous les clubs de sport au sein de l’Office Bartholoméen du Sport pour prioriser les investissements sportifs à venir. Enfin, j’aurai le plaisir de travailler avec mon collègue adjoint à la proximité et les CPS sur la spécificité des quartiers excentrés. En allant souvent à votre rencontre et en vous écoutant, je sais qu’il y a pourtant des motifs d’insatisfaction mais il faut rappeler que l’intérêt général ne sera jamais la somme des intérêts individuels.
Plus que jamais, notre groupe porte bien son nom, car c’est avec vous que nous voulons faire le Saint-Barthélemy de demain.

Agnès TINCHON, 1re adjointe, déléguée à l’éducation, à l’enfance et aux sports

St-Barthélemy Réussir Ensemble 2014

SAINT BARTHÉLEMY VILLE DE DÉCHETS ?
Si notre édile se plaît à dire en assemblées que St-Barthélemy-d’Anjou est une ville de déchets, nous préférons les propos de l’adjoint aux finances évoquant notre ville comme un pilier du recyclage. Il est vrai qu’avec les présences sur notre  territoire de Biopole, de la déchetterie de Villechien et de la proximité de l’entreprise Triade Véolia, la récente implantation de FERS (filiale de Brangeon dans le domaine du recyclage pour les professionnels) vient acter de la spécialisation de notre commune. Cette activité économique est certes louable et règlementée mais il ne faut pas pour autant, sous prétexte de créer de l’emploi, prendre des décisions à la légère. Lors du conseil municipal, il nous a été demandé de donner notre avis sur l’augmentation des activités de FERS. Les élus possédaient 500 pages de dossiers rédigés par la société elle-même et 5 jours pour les étudier. Les services n’avaient pas eu le temps d’analyser les risques et enjeux de cette implantation Donner un avis est pour notre groupe un vote qui ne peut être fondé que sur une analyse complète et éclairée par des professionnels indépendants. Comment la majorité a-t-elle pu donner un avis positif alors que des informations manquent dans ces  dossiers et qu’aucune expertise extérieure n’ait pu être faite ? Prenons le temps de nous positionner face à cette augmentation d’activité. Une enquête publique vous permettra de mentionner vos réserves, prenons le temps de les analyser. Soyons vigilants aux impacts environnementaux et à la répartition au niveau communautaire.
Ne devient-on pas la ville recyclage de l’agglo ? Avec tout un lot d’incertitudes...

Isabelle RAIMBAULT, Nathalie HERSANT, Laurent DANIEL, Didier DOHIN, Bernard BLIN

St-Barth Dynamique

La société Brangeon, qui exploite le site de déchets industriels à Villechien, souhaite développer son activité. Elle s’y est installée en février 2018 sans débat préalable en Conseil Municipal : une déclaration d’installation suffisait. Pour demain, avec des tonnages et volumes plus importants, une autorisation préfectorale est obligatoire et une enquête d’utilité publique sera ouverte en Mairie. Nous ne sommes pas opposés au regroupement et au recyclage des déchets mais ces opérations  doivent être encadrées afin d’éviter tous risques et limiter toutes les formes de nuisances.
Voici les éléments qui ont justifié notre abstention pour un avis favorable à l’agrandissement du site :
- Nous ne connaissons pas l’état actuel des tonnages et volumes traités, malgré nos demandes.
- L’étude détaillée du dossier technique laisse apparaître des interrogations : l’analyse des risques incendies et explosions a été réalisée par la société Brangeon elle-même. Elle déclare les risques acceptables. On ne parle pas des poussières, des odeurs et des envols de plastique alors que des riverains les dénoncent et contestent également le dépôt des déchets les samedis et dimanches à la demande de l’agglo.
- Certains dépôts ou transits de sous-produits animaux (30 tonnes prévues) nous interpellent.
- Comment seront stockés les frigos demain? Comme en octobre dernier ?
Est-ce le bon endroit pour stocker de telles quantités de déchets? Des compensations pour le voisinage sont-elles envisagées ?
Nous encourageons tous nos concitoyens à participer à l’enquête d’utilité publique qui sera ouverte prochainement en Mairie et à y déposer par écrit toutes les remarques et questions nécessaires.

Jacques GODIN, Christine HUU, Jacques Pierre dit LEMARQUAND