Expression des groupes

Textes de la rubrique « Expression libre » du dernier numéro de St-Barth info.

St-Barth Naturellement

Depuis 2019, nos vies personnelles et professionnelles sont bouleversées par la plus grande crise sanitaire depuis la seconde guerre mondiale. Cette période inédite aura certainement un impact fort sur notre vision du monde et j’espère que les élans d’entraide et de solidarité engagés, continueront. Tous nos concitoyen(ne)s et plus particulièrement, les plus vulnérables, ont été fragilisés. 
Par leurs fonctions, les agents de la ville et du Village Pierre Rabhi de Saint-Barthélemy-d’Anjou, ont été en première ligne sans interruption, au service des Bartholoméen(ne)s. Impliqués et solidaires depuis le premier jour, ils nous ont permis de traverser cette pandémie dans les meilleures conditions. Ils se sont mobilisés au quotidien dans l’intérêt du service public. Malgré les contraintes liées à la crise sanitaire, ils ont répondu présents en travaillant à distance lorsque c’était possible et en présentiel. Dans un tel contexte, effectuer ses missions a été plus difficile que d’ordinaire. Malgré tout, ils ont su répondre à l’urgence de la situation tout en assurant un service public de qualité. Ils sont indispensables au sein de la commune et des autres administrations. Les agents communaux sont une force par leur expertise et ils garantissent la solidarité et la cohésion sociale en agissant quotidiennement avec professionnalisme pour assurer les missions qui leur incombent.
J'ai une pensée toute particulière pour ceux qui ont été touchés par la Covid-19 et qui ont perdu des êtres chers, pour ceux qui, pour des raisons de santé, n’ont pas eu la possibilité de s’investir comme ils l’auraient souhaité. Aujourd'hui, je leur témoigne ma pleine et entière reconnaissance et je salue leur mobilisation si précieuse ainsi que leur engagement. Le service public a pu être maintenu, grâce à eux.
Je remercie par la même occasion les Bartholoméen(ne)s qui ont respecté les gestes barrières et les mesures de confinement. Civisme, calme et respect des agents sont fondamentaux dans l’exercice de leurs fonctions comme dans le quotidien de tous. Alors, continuons de favoriser la solidarité et le “ Vivre Ensemble” dans le respect de chacun et avec tolérance. Même si les mesures sanitaires s’allègent, la crise n’est pas totalement terminée.
Alors, prenez soin de vous.
Chrystel BERTRON, adjointe aux ressources humaines

Être Heureux 2020

Budget : mieux investir pour s’adapter
Le vœu de la commune est de ne pas augmenter les impôts et de maintenir tous les services publics communaux. Il est aisé de comprendre que sans nouvelle recette, cela ne fonctionne pas, puisque tout augmente : le gaz, l’électricité, les salaires, les matériaux… Maintenir le service public oui, mais adapté au besoin et à l’environnement d’aujourd’hui. Dans un monde qui évolue (CHARGES, BESOIN /ENVIRONNEMENT, CONCURRENCE), maintenir les services à budget constant revient à demander plus en payant moins. Cette logique a une limite. Nous ne sommes donc pas d’accord sur la méthode. En effet, nous préférons discuter avec l’agglomération sur les mutualisations possibles et compenser les hausses de coûts des services publics par des recettes nouvelles (zone artisanale…). Exemple : La baleine bleue CHARGES : en 1982, le déficit annuel était de 43 701 F pour un fonctionnement estival (soit ≈ 16 000 €). Depuis 2012, le déficit annuel est en moyenne de 350 000 € pour une utilisation annuelle. CONCURRENCE : elle se développe comme avec Couzé'o ou Aquavita avec ses toboggans, son torrent extérieur, une amplitude horaire d’ouverture très large et des tarifs attractifs avec la carte atout. De plus, il est prévu une nouvelle piscine à Moulin Marcille (16 M d’€) et une autre à Verrières. BESOIN / ENVIRONNEMENT : il faut prendre en compte le besoin d’apprentissage de la natation en augmentation, la demande de vivre des expériences (toboggans, SPA/Hammam, structures flottantes…) et la transition écologique pour un service très consommateur de gaz. Le conseil municipal a engagé un audit sur l’avenir du site, résultats cette année. Nous défendons sans ambiguïté la piscine et son équipe qui fait un travail remarquable.
À l’heure de la transition écologique, nous sommes favorables à une réflexion de « mutualisation intelligente » avec l’agglomération, c’est-à-dire conserver l’identité et une certaine autonomie locale et réfléchir ensemble au besoin du territoire pour permettre une juste répartition des équipements et des coûts de fonctionnements avant d’investir dans de nouvelles piscines.
Et vous, qu’en pensez-vous ? Une question, un rdv : eh2020@ville-stbarth.fr
Ivain BIGNONET, Nathalie HERSANT, Marie-Thérèse BURR et Laurent DANIEL, Équipe Être Heureux

St Barth Avenir

Lors du conseil municipal de mars 2022, nous devions nous prononcer sur les résultats financiers de l’année 2021 et sur le futur budget. La situation sanitaire liée à la COVID-19 et le contexte international mobilisent notre vigilance sur les propositions de la majorité. Une belle tendance qui doit se prolonger … Les résultats financiers 2021 nous ont rassurés dans notre choix d’avoir voté « pour » le budget. En effet, plusieurs indicateurs sont positifs. Le taux d’endettement poursuit sa décrue pour passer à 2,4 années tout en préservant les investissements (taux de réalisation de 87 %).
Cependant la bonne santé financière de la commune, malgré la période de crise, ne doit pas masquer des points sensibles, notamment l’obsolescence du patrimoine communal (fuite dans les complexes sportifs, passoire thermique, école à rénover…).
… les conséquences liées au conflit en Ukraine
La présentation du budget 2022 comportait une nouvelle fois les ingrédients qui nous semblaient opportuns (soutien aux associations, soutien à la culture, investissements dans les écoles et dans certains complexes…) pour que nous renouvelions notre confiance. Cependant, nous restons attentifs aux futurs impacts de la crise actuelle, qui risque de durer. Nous avons alerté sur la forte flambée des prix des denrées, de l’électricité et du gaz qui vont percuter directement les finances et possiblement la vie des habitants. Les marges de manœuvre déjà comptabilisées pour contrer cette forte inflation ne nous semblent pas suffisantes. Il nous semble urgent que par anticipation, des simulations soient réalisées avant la fin des contrats actuels afin de mesurer les impacts, engager des actions et informer au plus vite. Oui cela demande un peu de réflexion, mais l’enjeu est majeur !
Nous restons mobilisés sur la nécessité de maintenir un service public fort sur notre commune et nous ne manquerons de rappeler ces alertes en fonction de l’évolution de la situation financière.
Richard PAPIN et Stéphane VRILLON
r.papin@ville-stbarth.fr ou s.vrillon@ville-stbarth.fr