Concertation sur le projet d'établissement pénitentiaire

> Retour à la liste

Urbanisme - cadre de vie

Entre le 18 janvier et le 28 février 2022, l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (APIJ) invite la population à s’exprimer sur le projet de construction d’un établissement pénitentiaire sur la commune de Loire-Authion.

L’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (APIJ) lance la concertation préalable sur le projet de construction d'un établissement pénitentiaire sur la commune de Loire-Authion. Pour cette concertation publique, plusieurs rencontres ainsi que des moyens de contribution par écrit sont mis à la disposition du public.

Porté par l’APIJ pour le compte du ministère de la Justice, le projet consiste à créer un nouvel établissement pénitentiaire d'une capacité de 850 places, pour des détenus adultes de sexe masculin (790) et féminin (60), sur le territoire des communes de Trélazé et Loire-Authion. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme immobilier pénitentiaire initié par le Président de la République en 2018 pour répondre au phénomène de surpopulation carcérale et aux enjeux de modernisation et d’amélioration des conditions de détention. Ce plan vise notamment à créer 15 000 nouvelles places de prison à l’horizon 2027.

Deux sites d’implantation ont été étudiés : le site historique de la Bodinière sur la commune de Trélazé et le terrain dit « Les Landes » situé sur la commune de Loire-Authion. Ce dernier offrirait le meilleur compromis : un terrain d’environ 17 hectares pour une capacité de 850 places, qui est en majorité une friche horticole, desservi par les infrastructures routières, proche des services publics nécessaires au fonctionnement du futur établissement.

Le calendrier du projet prévoit une enquête publique en 2023, un démarrage des travaux en 2024 et une mise en service de l’établissement à l’horizon 2027.

Six semaines pour s’informer et s’exprimer

Le dossier de concertation du projet, ainsi qu’un dépliant synthétique, seront disponibles à partir du 18 janvier auprès de la préfecture du Maine-et-Loire et des mairies concernées. 
Entre le 18 janvier et le 28 février inclus, toute personne qui le souhaite pourra s’exprimer par les moyens de son choix :

  • Sur le site internet du projet : www.concertation-justice-angers.fr
  • Sur le site internet de la Ville de Saint-Barthélemy-d'Anjou : www.ville-saint-barthelemy-anjou.fr
  • Sur les registres publics disponibles à la préfecture, à Angers Loire métropole, en mairie déléguée de Brain-sur-l’Authion, en mairies de Loire Authion, de Trélazé et de Saint-Barthélemy d’Anjou (aux horaires d’ouverture)
  • Par courrier à l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (APIJ), à l’adresse suivante :

Service Foncier et Urbanisme
Établissement pénitentiaire d’Angers - Concertation préalable
Immeuble Okabé – 67, avenue de Fontainebleau – 94 270 Le Kremlin Bicêtre.

  • Par transmission d’avis ou de questions à Monsieur Serge QUENTIN, garant désigné par la Commission nationale du débat public, par mail : serge.quentin@garant-cndp.fr
  • Par voie postale à l’adresse suivante :

Commission nationale du débat public
A l’attention de M Serge QUENTIN, garant
244 boulevard Saint-Germain – 75 007 Paris.

A noter, une permanence d'information se tiendra à Saint-Barthélemy-d'Anjou le mardi 25 janvier de 9h à 12h, au 51 place Jean XXIII.